Marché Immobilier Liège

Le marché immobilier et le Covid-19

Tant le propriétaire d’un bien immobilier que le futur acquéreur s’interrogent de plus en plus souvent par rapport à l’évolution du prix de l’immobilier suite à la pandémie de Corona.


Qu’en est-il ?

Au cours du 1er confinement, les oiseaux de mauvaise augure nous prédisaient les pires scénarios : baisse des prix de près de 5 % à la vente, marché locatif hésitant, etc. Force est de constater qu’il n’en a rien été. La demande locative a explosé après le confinement, les locataires potentiels étant dans les starting-blocks dès la « réouverture ». Quant aux ventes, la vitesse à laquelle les biens s’écoulaient en mai ou en juin était là pour démontrer qu’ici aussi la demande était très forte.
Suite au 2e confinement (on devrait écrire second pour être optimiste), le même phénomène a été constaté, même s’il était peut-être d’une moindre ampleur. En tous cas, pas de baisse des prix et aucune saturation en vue.


Est-ce le bon moment de vendre ?

On a compris que le marché ne se porte pas mal. Les propriétaires ne doivent pas craindre pour la valeur de leur bien en cas de mise sur le marché. Et quant à la saison hivernale en cours, les prix n’en souffrent que rarement, seul le délai de vente est quelque fois légèrement rallongé.


Est-ce le bon moment d’acheter ?

L’acheteur potentiel doit alors se dire qu’il vaut mieux temporiser. Ce serait cependant un jeu dangereux. Le marché immobilier reste sur une vague globalement très positive. Les taux extrêmement faibles et l’aversion au risque boursier continuent à nous garantir une progression des prix raisonnable mais bien réelle. 


Quel est l’impact du Covid sur nos logements ?

Bon nombre d’acquéreurs sont de plus en plus attentifs à leur budget. La taille des biens recherchés tend à décroître. L’appartement 2 chambres de 80 m² sera bientôt la norme (demande d’ailleurs parfaitement rencontrée par les promoteurs soucieux de parvenir à vendre leurs biens sans risque) et la maison façades énergivore et coûteuse à l’entretien a de moins en moins la cote (demande cette fois rencontrée par les services urbanistiques favorables aux maisons de rangée et à l’habitat groupé présentant un impact écologique moindre sur nos campagnes). Reste toujours à caser un petit bureau ou un semblant d’espace de télétravail, effectivement en pleine demande pour le moment.


Une question, un conseil ? L’agence immobilière Wafina est là pour vous aider à expertiser, vendre, louer ou acheter un terrain ou un bien aux environs de Waremme, Hannut et Liège. Contactez-nous !